Les publications de la rubrique 'L'humeur de la semaine' sont en accès libre pendant 30 jours, au delà l'accès est réservé aux clients d'ACDEFI
Connexion
Pas encore client ACDEFI ?
Les analyses hebdomadaires
L’être humain est ainsi fait que, face à l’incertitude, il cherche des repères pour essayer de voir un peu plus clair. Et ce, a fortiori lorsqu’il est économiste, dont, ne l’oublions pas, l’un des métiers est tout de même de faire des prévisions. Ainsi, c’est notamment dans ce but qu’en avril 2015, nous vous avions interpelé en identifiant un nouveau cycle de crise économique et financière de sept ans : premier choc pétrolier en 1973 qui allait marquer la fin des « Trente glorieuses », second choc pétrolier et récession mondiale en 1980, krach d’octobre 1987, krach obligataire de 1994, krach internet et attentats du 11 septembre en 2001, puis, en 2008, faillite de Lehman Brothers et crise mondiale digne de celle de 1929. Dans la continuité de ce nouveau cycle, nous vous alertions alors sur la forte probabilité d’une nette correction boursière en 2015, qui se produisit d’ailleurs avec une nouvelle crise grecque et surtout celle de la Chine. Pour autant, grâce au soutien des Etats eurolandais et de la BCE, la Grèce a pu, une nouvelle fois, panser (temporairement) ses plaies. De même, grâce à une relance de 1 000 milliards de dollars, puisés notamment sur ses réserves de changes, la Chine a pu éviter le fort ralentissement et même stabiliser sa croissance entre 6,7 % et 7 %. Dans la mesure où ces deux soutiens massifs de la Chine et de la BCE continuent d’agir, mais aussi de par la résorption apparente du risque populiste en Europe et notamment en France, qui semble même bénéficier d’une sorte d’état de grâce depuis l’élection d’Emmanuel Macron, il serait donc tentant d’imaginer que la France, l’Europe, le monde et les marchés financiers seraient désormais hors de danger. Encore mieux, selon certains, ils seraient sur le point d’entrer dans une ère d’euphorie durable. Seulement voilà, même si nous ne sommes pas des adeptes de la numérologie, un autre cycle, cette fois-ci de 10 ans, se rappelle à nous. Celui-ci a commencé avec le krach d’octobre 1987, s’est poursuivi avec la crise des pays émergents de 1997, puis celle des subprimes de 2007. Que va-t-il donc bien pouvoir se passer en 2017 ? Voici notre réponse...