Accueil > Biographie de Marc Touati
Biographie de Marc Touati
ACDEFI - 20 mars 2012

 

Marc Touati, né le 30 août 1970, est Président Fondateur du cabinet ACDEFI (Aux Commandes De l'Economie et de la Finance). Créé le 19 juin 2007, il s'agit du premier cabinet de conseil et de formation économique et financier indépendant au service des entreprises et des professionnels. Fort de plus de 1 000 clients, ACDEFI est devenu une référence en France et en Europe.

En mars 2012, il publie son quatrième livre « Quand la zone euro explosera… » aux Editions du Moment, l'un des best-sellers de l'année en matière de livres économiques.

En février 2009, son troisième livre « Krach, boom… et demain ? » Pour enfin comprendre la crise et l'économie mondiale aux Editions Dunod s'est vendu à près de 15 000 exemplaires.

Depuis 2007, il est aussi expert APM – Progrès du Management et dispense ainsi des conférences pour les chefs d'entreprise adhérents à l'APM à travers la France et l'Europe.

Depuis 2001, il est maître de conférences à l'Institut d'Etudes Politiques de Paris et dispense des enseignements à l'Institut de Haute Finance, ainsi que dans plusieurs Universités et Grandes Ecoles.

De juin 1997 à janvier 2007, il a été directeur de la recherche économique et financière des groupes Banques Populaires et Natixis.

De janvier 2008 à juin 2012, il a été Directeur Général chargé de la Recherche Economique et Financière de Global Equities.

 

Titulaire du DEA Monnaie, Finance, Banque de l'Université de Paris I Panthéon-Sorbonne, il a commencé sa carrière professionnelle en tant qu'enseignant-chercheur dès 1994 au sein de cette même Université.

En janvier 1995, il rejoint les Etudes Economiques des Banques Populaires et en prend la direction à partir de l'été 1997. En mars 2000, il sort son premier livre, intitulé « Le retour du plein-emploi une nouvelle révolution française », écrit en collaboration avec Pierre Alexandre, journaliste économique de LCI. De 2000 à 2007, il a été membre du groupe technique de la Commission des Comptes et Budgets Economiques. Il est également  membre du Club Ulysse qui réunit des économistes, sociologues et historiens. En 2002, il a ainsi participé à l'écriture du livre « Le Politique saisi par l'Economie ».

Depuis 2000, il figure dans le Who's who in France.

Outre ses interventions régulières en salle des marchés, Marc Touati se déplace souvent à Paris, dans toute la France, ainsi qu'à l'étranger, pour faire des présentations économiques aux clients et collaborateurs des entreprises et institutions financières françaises et internationales (environ 150 conférences par an).

Au cours de ces quinze dernières années, il a également été le rédacteur en chef de nombreuses publications (« La Lettre des Etudes Economiques », « Croissances émergentes », « Economie et Marchés »). Aujourd'hui, il est le rédacteur en chef des publications d'ACDEFI (« Economie et Stratégie »,…) et rédige plusieurs chroniques dans différents quotidiens et magazines.

Enfin, il intervient fréquemment dans les médias (presse, radio, TV, Internet) pour livrer son analyse et donner des réactions à chaud (environ 300 citations ou interviews par mois).

La réputation de Marc Touati tient dans la pertinence de ses analyses et de ses projections, ainsi que dans le caractère pédagogique de ses présentations orales.

 

 

Les analyses hebdomadaires
Comme nous l’espérions la semaine dernière dans ces mêmes colonnes, le pire a bien été évité lors des élections présidentielles françaises. En effet, le duel « Le Pen - Mélenchon », un temps craint pour le deuxième tour n’aura pas lieu. Ouf ! Certes, le scénario idéal « Macron - Fillon », qui aurait pu déboucher sur un vrai débat d’idées, digne de la sixième puissance économique mondiale, ne se produira pas non plus. Nous aurons donc droit à un duel « Macron - Le Pen », qui, compte tenu de la nette avance de l’ancien ministre de l’économie sur la patronne du Front national lors du premier tour, a rassuré les marchés. Pariant également sur le traditionnel front républicain pour éviter toute mauvaise surprise, ces derniers ont même flambé dans un premier temps. Sur la seule journée du lundi 24 avril, le Cac 40 a ainsi progressé de 4,1 %. Pour autant, comme cela était également très prévisible, le soufflé est très vite retombé. Et pour cause : les exemples du Brexit et de la victoire de Donald Trump nous ont montré qu’il ne fallait surtout pas aller trop vite en besogne. D’ores et déjà les résultats du premier tour des présidentielles françaises sont loin d’être aussi euphoriques qu’ils pourraient apparaître. Tout d’abord, parce qu’environ 50 % des votes se sont portés sur des partis anti-européens, voire pro-Frexit. Encore plus inquiétant, bien loin de la mobilisation qui avait suivi le choc du 21 avril 2002 et finalement consacré une nette victoire de Jacques Chirac sur Jean-Marie Le Pen au second tour, la fille de ce dernier semble faire jeu égal avec le fils spirituel de François Hollande. Pourtant, pour tout esprit normalement constitué, il ne devrait pas y avoir d’équivoque : mieux vaut « Hollande-bis » que le « trou noir » ! Et attention, si Marine Le Pen réussit à passer la barre des 40 %, l’image internationale de la France risque d’en prendre un sacré coup et pour longtemps. Pour éviter d’en arriver là, il serait donc grand temps que les dirigeants politiques français se mobilisent et aussi qu’Emmanuel Macron muscle son discours et son programme...
A suivre du 24 au 28 avril :
- Lundi 24, 10h (heure de Paris) : l’indice IFO du climat des affaires baisse légèrement outre-Rhin, tout en restant à un niveau élevé.
- Mardi 25, 8h45 : les indices INSEE du climat des affaires dans l’industrie et dans l’ensemble des secteurs régressent nettement dans l’Hexagone.
- Mardi 25, 16h : repli modéré de l’indice du Conference Board de confiance des ménages américains, qui se maintient à un niveau très élevé.
- Mercredi 26, 8h45 : l’indice INSEE de confiance des ménages en France perd un point.
- Mercredi 26, 18h : le chômage français augmente légèrement.
- Jeudi 27, 4h : la Banque du Japon maintient son taux de base à - 0,1 %.
- Jeudi 27, 8h : léger repli de l’indice GfK de confiance des consommateurs en Allemagne.
- Jeudi 27, 11h : petite baisse de l’indice de sentiment économique dans la zone euro.
- Jeudi 27, 13h45 : la BCE maintient son taux refi à 0,0 %.
- Jeudi 27, 14h : l’inflation allemande remonte à 1,9 %.
- Jeudi 27, 14h30 : baisse corrective des commandes de biens durables aux Etats-Unis.
- Jeudi 27, 14h30 : quasi-stabilisation du déficit de la balance des marchandises aux Etats-Unis.
- Vendredi 28, 1h30 : l’inflation stagne à 0,3 % au Japon.
- Vendredi 28, 1h30 : le taux de chômage japonais se stabilise à 2,8 %.
- Vendredi 28, 7h30 : le glissement annuel du PIB français retombe à 0,7 % au premier trimestre 2017.
- Vendredi 28, 8h45 : rebond correctif de la consommation des ménages, qui reste très fragile.
- Vendredi 28, 8h45 : l’inflation recule à 1,1 % en France.
- Vendredi 28, 10h30 : la croissance britannique se stabilise à 1,9 % au premier trimestre 2017.
- Vendredi 28, 11h : l’inflation se maintient à 1,5 % dans la zone euro.
- Vendredi 28, 14h30 : la croissance américaine avoisine les 2,5 % au premier trimestre 2017, soit 2,3 % en glissement annuel.
- Vendredi 28, 16h : confirmation de la nette augmentation de l’indice Reuters/Université du Michigan de confiance des consommateurs.